Antenne atmosphérique paratonnerre avec 3 doubles spirales Ighina en cuivre pour l’électroculture

99,00

Antenne atmosphérique paratonnerre avec 3 doubles spirales Ighina en cuivre pour l’électroculture. Sur une tige fileté à l’horizontal il est posé un aimant ferrite, ce qui permet d’accentuer le champ magnétique et servir comme antenne pour les énergies informatives magnétiques de la terre.

UGS : 02/ANAC3 Catégorie :

Description

Antenne d’électroculture atmosphérique ou type paratonnerre avec tige aimantée développée par Yannick van Doorne.

A la livraison les fils de fer galvanisé de l’antenne sont rassemblés, ensuite il vous suffit de les déplier en éventail comme indiqué sur la photo.

Avec la présence de la tige aimanté et la pointe sur l’antenne il est conseillé de l’orienter selon le champ magnétique de la terre à l’aide d’une boussole.

Nous proposons le modèle le plus complet avec les 3 double spirales en cuivre et ses fixations. Il est plus beau, plus efficace et plus dynamisant.

On peut fixer l’antenne sur une tige en fer, fer à béton ou un tube métallique (cuivre, alu, fer, fer galvanisé) jusqu’à un diamètre de 14 mm.

Un document détaillé avec des schémas et dessins expliquent les différentes possibilités d’installation.

Une dizaine de fils de fer galvanisés d’une bonne épaisseur sont soudés sur un morceau de tube en acier de diamètre 10 ou 12 mm intérieur.
Les tiges en fer galvanisé accentue l’effet de pointe et les la captation des charges et courants électriques entre le ciel et la terre et vice versa. Cela amplifie les phénomènes d’électricité naturelle autour de l’antenne favorisant ainsi généralement les cultures qui l’entourent.

L’antenne peut ainsi facilement ce glisser avec le tube autour de l’extrémité un tige en fer à béton ou un tube en cuivre pour réaliser une antenne d’électoculture type paratonnerre.

Sur le tube est fixé des boulons ou boulons papillons, avec un orifice qui permet de connecter également un fil de fer galvanisé ou un fil de cuivre.

Sur une tige fileté à l’horizontal il est posé un aimant ferrite, ce qui permet d’accentuer le champ magnétique et servir comme antenne pour les énergies informatives magnétiques de la terre.

Le rayon d’action d’une telle antenne est généralement environ égale à sa hauteur.
Le rayon d’action peut être nettement agrandi si l’on connecte l’antenne à un fil de fer galvanisé qui est alors posé ou enterré dans l’axe nord sud sur plusieurs mètres, voire plusieurs dizaines à centaines de mètres. L’antenne est alors connectée à l’extrémité sud géographique du fil, donc avec le fil allant vers le nord de la terre depuis l’antenne.

L’antenne atmosphérique fonctionnant sur le même principe de l’effet de pointe semblable à l’électrovégétomètre ou le géomagnétifère connu dans l’histoire.

L’antenne est composée de nombreuses pointes.

Si l’on veut éviter la formation de rouille sur la partie du tube de fixation, il est conseillé de peindre avec une peinture conductrice au zinc, c’est une peinture de galvanisation qui protège. Les pointes ne rouillent pas étant en fil de fer galvanisé. Par conséquent cela maintient le fonctionnement de l’ “antenne”. Si la partie tube rouille un peu, cela n’a pas d’influence sur l’efficacité de l’antenne.

Ce type d’antenne peut se poser sur une tige en acier, une perche ou tube en cuivre. On peut aussi utiliser un mât d’une autre matériau comme du bois du moment qu’on connecte l’antenne avec un fil métallique (fil de fer galvanisé ou fil de cuivre) conducteur à la terre.

Pour faire usage de l’antenne d’electroculture il est aussi possible d’utiliser une brosse ou hérisson de ramonage si elle est faite de tiges fines en pointes, tout en acier galvanisé. Ceci pourra alors créer aussi l’effet de pointe désiré et véhiculer la “respiration” des courants d’électricité naturels atmospghériques (bande des fréquences VLF-KHz) présents entre le ciel et la terre. Une peinture au zinc peut apporter une protection supplémentaire si les fils sont simplement en fer car ils pourraient rouiller réduisant alors l’efficacité.

L’antenne est posée à une hauteur d’au moins à deux mètres du sol et connectée à la terre. Il est possible d’utiliser une perche en bois pour rehausser l’antenne.
Plus l’antenne est haute et plus le potentiel électro-atmosphérique est élevé ce qui augmente le résultat.

Justin Christofleau
dans les années 1910 et 1920 fabriquait des antennes de plus de 6 m de haut selon les sources de ces livres et brevets.

Une telle antenne peut aussi être reliée à un fil de fer galvanisé enterré dans l’axe nord sud, sur une grande longueur, augmentant ainsi fortement la surface traitée qui bénéficiera de cette électricité naturelle. L’antenne est toujours posée du coté sud du fil.

Informations complémentaires

Poids 1 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Antenne atmosphérique paratonnerre avec 3 doubles spirales Ighina en cuivre pour l’électroculture”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Service client

+ 32 (0) 4 355 17 84

A

Livraisons rapides

Retour sous 14 jours

Paiement sécurisé

0
Votre panier