Partager

Prof. em. Prof. Dr. med. habil. Karl Hecht (Allemagne) (*)

Dans une interview réalisée par Lothar Moll dans le documentaire de Klaus Scheidsteger(1), le Prof. Dr. med. Karl Hecht nous explique la différence fondamentale qui existe entre les fréquences de résonance de Schumann (champ pulsé naturel de la Terre) de 7,83 Hz et celles du wifi (pulsée à 10 Hz) (2).

L’onde de Schumann s’est développée dans notre organisme au cours de l’évolution.
Elle contrôle toute notre horloge biologique interne pour parler simplement.
Les ondes de 10 Hz comme les ondes produites par le wi-fi sont en impulsions d’extrêmement basses fréquences (hyperfréquences pulsées en extrêmement basses fréquences). Cela signifie que se sont de fortes impulsions qui ne sont pas ondulatoires.
Les ondes wi-fi sont de puissant déstabilisateurs de l’organisme. Nous devons faire très attention parce que ces ondes, ont aussi la capacité de nous perturber. De nombreuses preuves existent !

Les humains possèdent une mémoire de la douleur et de la même manière, ils ont une mémoire vis à vis des ondes radios (ou aux modulations des hyperfréquences).
Même après la disparition des effets d’un rayonnement, les symptômes peuvent toujours réapparaître.

Il existe des études qui prouvent qu’une fois que le wi-fi s’est établi d’une manière négative dans les mécanismes myoélectriques de l’organisme, l’être humain souffre mais il ne sait pas pourquoi.

Nous, ainsi que tous les médecins, devons empêcher aussi vite que possible, le développement de cette mémoire de la douleur. C’est-à-dire, le développement d’une mémoire aux ondes radios.

Cela peut conduire à la catastrophe. Comme la mémoire de la douleur qui peut persister plusieurs années dans l’organisme, notamment quand elle est générée par des ondes aussi intenses que celles provenant du wi-fi. Par la suite, cela peut avoir de lourdes conséquences car il s’agit de mécanismes de stress qui fonctionnent en permanence. Il n’est pas étonnant que des burn-out et des dysfonctionnements puissent se développer de cette façon-là.

Une mesure électromyographique a montré en particulier chez les sujets préalablement exposés aux effets prolongés du wi-fi que même sans exposition aux ondes électromagnétiques, la composante de 10 Hz reste présente.

Vous pouvez voir ci-dessous l’électromyogramme (courbe du bas en rouge) qui montre l’activité électrique des muscles et l’électrocardiogramme (courbe du haut en jaune) qui montre l’activité électrique du cœur. Une fois que vous commencez à générer des ondes radios, vous pouvez voir ici le cycle de 10 Hz du wi-fi qui apparaît.

Électromyogramme (EMG) enregistré lors d’une exposition à une fréquence d’impulsion de 10 Hz- avec le routeur WLAN (Wi-fi) en fonctionnement.

Figure 1 : EMG (Électromyogramme ) après une longue exposition aux ondes WLAN (wi-fi) 36 heures avant.
-à gauche : une série d’EMG au cours du temps (courbe du haut : comparaison avec l’ECG (électrocardiogramme) au cours du temps)

-à droite : EMG, domaine de fréquence par transformation en série de Fourier (FFT)

 Figure2 : même procédure que la figure 1, après 3 minutes d’exposition WLAN (wi-fi)


Figure 3 : identique à la figure 2 mais 30 secondes plus tard.

 EMG témoin, 6 minutes après l’exposition.

Même après avoir coupé la source de wi-fi, l’oscillation demeure. Cela signifie que le cycle de pulsations du wi-fi est mémorisé dans le tissu musculaire. Comme dans le cas de la mémoire de la douleur, une mémoire d’ondes radios s’est développée, ce qui doit être pris en compte.

Selon l’auteur de l’étude, cela peut être terrible pour nos enfants et les jeunes, en particulier dans les écoles où le wi-fi serait introduit. Étant donné que les enfants sont beaucoup plus sensibles que les adultes, cela peut endommager gravement le système nerveux ainsi que l’organisme tout entier.

Cela signifie que les enfants pourraient bien être affaiblis toute leur vie !
En fait, nous sommes soumis au stress constant de cette pulsation wi-fi, et à cause de cela, le système immunitaire est affaibli. On devient plus sensible et selon son mode de vie, on peut partiellement compenser les effets ou devenir vraiment très malade voire même se suicider.

Autrement dit, même quand le wi-fi est désactivé, on conserve toujours la mémoire des fréquences du wi-fi dans nos cellules. Les études scientifiques l’ont prouvé. C’est incroyable et dangereux ! Il faut garder cela à l’esprit. En outre, d’autres études montrent depuis bien longtemps que si ces ondes frappent constamment l’être humain, elles ont tendances à s’accumuler. Ceci signifie qu’elles se renforcent constamment. C’est le deuxième facteur qu’il faut prendre en compte. Cela veut dire également que les personnes deviennent de plus en plus sensibles et plus malades. De nombreuses maladies peuvent survenir, surtout le burn-out, les maux de tête et les troubles du sommeil. Tout cela est lié !

Beaucoup de jeunes utilisent leur téléphone portable et ils deviennent suicidaires ou dépressifs. Lorsqu’ils sont dans un état fort dépressif et que le risque d’un suicide apparaît, ils doivent être aidé.

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————-
(*) Prof. Karl Hecht, né en 1924.
– Dr med. habil.
Professeur de neurophysiologie et professeur émérite de physiologie pathologique expérimentale et clinique de l’Université Humboldt (Charité) à Berlin.

-Membre de l’Académie internationale d’astronautique.
-Membre de l’Académie des sciences de Russie.
-Président d’honneur de l’Académie européenne de prévention médicale.
Au cours des 20 dernières années, ses principales recherches furent orientées dans les domaines tels que : le stress, le sommeil, la chrono-médecine, la médecine environnementale, la médecine spatiale,ainsi que les sciences de la santé et la naturopathie holistique.£
Il est l’auteur de 48 ouvrages spécialisés et documentaires. Il a également publié plus de 800  articles scientifiques dans des revues nationales et internationales.

Rencontre de Benoît Louppe, directeur du bureau Etudes & Vie avec le Pro. Dr. Med. habil. Karl Hecht du 4 au 6 octobre 2019 à Mainz (Allemagne).
Symposium sur la 5 G et les conséquences des technologies sans fils sur la santé.


(*) Sources :
(1) Lothar Moll et Klaus Scheidsteger – Documentaire allemand traduit en français : « Les effets des ondes de la radiocommunication mobile sur la santé – Vérifier les faits ». 2019
(2) Prof. em. Prof. Dr. med. habil. Karl Hecht “Welche Unterschiede bestehen für die men-schliche Gesundheit bei Wirkungen des Schumann-10-Hz geomagnetischen Felds und bei Wirkung der 10-Hz-Pulsation der WLAN elektromagnetischen Strahlungen?”

(3) Prof. em. Prof. Dr. med. habil. Karl Hecht – Dr. rer. nat. Hans-Ulrich Balzer I.S.F. Institut für Stressforschung Forschung und Entwicklung – “Biologische Wirkungen Elektromagnetischer Felder im Frequenzbereich 0 – 3 GHz auf den Menschen Studie russischer Literatur von 1960 – 1996” – Berlin, 1997.

Copyright – Traduction et présentation – Benoît Louppe 08/2019

0
Votre panier