Le cas des ordinateurs cathodiques

Ces derniers temps, beaucoup de polémiques sont apparues dans le domaine des fréquences des ordinateurs à écrans cathodiques et des computers. Il faut bien comprendre que le problème est exactement le même que celui des expositions aux lignes à très haute tension : il s'agit, en majeure partie, des mêmes champs électromagnétiques alternatifs de fréquences extrêmement basses (E.L.F) auxquels s'ajoutent des champs de fréquences un peu plus élevées (V.L.F). Ils sont émis par le transformateur à très haute tension situé à l'arrière du moniteur d'écran de l'ordinateur (ou à l'arrière du poste de télévision).

Origine des rayonnements émit par les écrans d'ordinateur avec tube cathodique

Principalement du transformateur situé à l'arrière de votre moniteur. C'est ce transformateur qui est responsable de l'alimentation de votre écran. Ces rayonnements sont des extrêmements basses fréquences (ELF). De plus, l'écran cathodique émet un ensemble de rayonnements variables en intensités et en fréquences : radiations ionisantes comme les rayons X, des rayonnements lumineux comme l'ultraviolet, le visible, l'infrarouge, des radiations non-ionisantes comme les radiofréquences (VHF, HF, MF, LF, de 30 KHz à 300 MHz) et les très basses fréquences (VLF de 0,3 à 30 KHz). Des champs électrostatiques, créés par les charges électriques du tube cathodique, existent aussi (1).

Ce type de technologie se répand vite pour certains, pas assez pour d'autres. Ces appareils émettent dans une gamme très large de fréquences du spectre et électromagnétique :

Rayonnement ionisant
Rayons X de plus de 1,2 KeV
U.V ionisant de 12 eV à 1,2 KeV
Oui
Non
Rayonnement optique
U.V type B et C – 200 à 315 nm (longueur d’onde)
U.V type A – 315 à 400 nm
Lumière – 400 à 700 nm
I.R proche – 700 à 1050 nm
I.R lointain de 1050 nm à 1 m
Non
Oui
Oui
Oui
Non
Rayonnement non ionisant
Hyperfréquences, micro-ondes : 300 MHz à 300 GHz
Radio-fréquences : 300 KHz à 300 MHz
Basses fréquences : LF : 30 à 300 KHz
VLF : 0,3 à 30 KHz
ELF : 3 à 300 KHz
Non
Oui
Oui
Oui
Oui
Champ électrostatique
0 Hz (continu) Oui

Les émissions des divers rayonnements sont très variables d'une marque d'appareil à l'autre. Il est intéressant de souligner que certains champs électromagnétiques émis par les écrans d'ordinateur ont une représentation en dent de scie et non sinusoïdale comme celle du courant électrique. Ce caractère particulier jouerait un rôle important dans la nocivité de ces rayonnements.

Quelques effets biologiques

Des effets biologiques liés à l'utilisation de terminaux à écran de visualisation ont été rapportés et en particulier :

  • Des problèmes visuels
  • Des troubles immunitaires
  • Des problèmes cutanés (rougeurs, dessèchement…)
  • Des troubles de la mémoire
  • Des difficultés à l'endormissement qui augmente avec la durée de l'activité
  • Des problèmes de reproduction avec augmentation des avortements (+ de 20 heures par semaine, surtout pour des valeurs de 9 mG d'intensité de champ magnétique alternatif)
  • Des épilepsies de type photosensible (battement de l'écran, variations d'intensité lumineuse…).
Benoît Louppe en 1994 lorsqu’il était étudiant en stage à l’INSA de Lyon (France) au laboratoire de recherche du professeur R. Santini mesurant le champ magnétique généré par le transformateur de ce vieux moniteur. En avant-plan, les rats encaissent les champs électromagnétiques nocifs, modifiant notamment leur comportement, et favorisant (effet promoteur) le développement de certaines tumeurs.

Un travail publié par une équipe espagnole (Delgado) et répété par une équipe américaine (Université du Kentucky) a montré que des oeufs de poules exposés pendant l'incubation au transformateur d'un vidéo d'ordinateur ont donné plus d'embryons mal formés que les oeufs non exposés (résultats statistiques significatifs). D'autres travaux l'ont confirmé par la suite (2-3).

 

A l'heure actuelle, certains bureaux utilisent encore des vieux écrans (7 ans et plus) qui polluent beaucoup plus. Des intensités de 5 à 10 mG ont déjà été observées à 50 cm de l'écran. Ces écrans sont à proscrire pour les différentes raisons qui suivent.

Conseils pour éviter les désagréments occasionnés par les émissions des ordinateurs

1° Lorsque vous achetez un ordinateur il faut vérifier que la mention Low Radiation (basse radiation) MPR II soit présente ou la mention TCO 99. Aujourd’hui, tous les ordinateurs sont distribués en fonction du respect de cette norme suédoise. Elle oblige les constructeurs à blinder leurs écrans de visualisation et à diminuer l'intensité des rayonnements.

2° Respecter la directive européenne L 156 du 21 juin 1990, relayée en France par le décret 91-451 du 14 mai 1991, et en Belgique par l'Arrêté Royal du 27 Août 1993, comportant l'alinéa suivant :

Rayonnements : « Toutes les radiations, à l'exception de la partie visible du spectre électromagnétique doivent être réduites à des niveaux négligeables du point de vue de la protection, de la sécurité et de la santé des travailleurs ».

Il va de soit que les fréquences 50 Hz font partie de ces radiations non visibles. Si la directive européenne est vague quant à des normes précises, l'Institut National Suédois de Médecine du Travail va plus loin. Depuis l’année 1999 une nouvelle norme : « la TCO 99 » plus sévère que l’ancienne : « MPR II ou MPR 90 » a vu le jour. Grâce à cette nouvelle norme, les travailleurs devant écran de visualisation peuvent bénéficier d’une réduction encore plus importante de l’exposition aux rayonnements électromagnétiques ELF et VLF. Cette directive est élaborée sous la direction du professeur Kjell Hanson Mild.

La fréquence 50 Hz (60 Hertz en Amérique) étant comprises entre 5 Hz et 2.000 Hz, il s'ensuit que, selon cette norme, le champ électrique 50 Hz émis par l'ordinateur doit être inférieur à 10 V/m (anciennement : 25 V/m) pour l'utilisateur placé à 30 cm (anciennement à 50 cm) devant l'ordinateur. Cela correspond à peu près à un champ électrique de 5 à 10 V/m au niveau du corps de l'opérateur, lorsqu'il est à bonne distance de l'écran. Toujours selon cette norme suédoise, le champ magnétique 50 Hz doit être inférieur à 2 mG (anciennement : 2,5 mG) pour l’utilisateur placé à 30 cm, ce qui correspond à peu près à un champ magnétique de 1 mG au niveau du corps de l'opérateur lorsqu'il est à bonne distance de l'écran (au moins à 50 cm). Cela se vérifie avec un bon appareil de mesure étalonné des champs 50 Hz.

Les services publics suédois exigent que tout ordinateur qui leur est fourni réponde à cette norme (low-émission ou low-radiation). Nous bénéficions également en Europe de ces normes suédoises. Veillez simplement à veiller lorsque vous décidez d’acquérir un nouvel ordinateur qu’il porte les labels « EPA Pollution Preventer » et « TCO 99 ». Ces inscriptions figurent d’une part sur les boites d’emballage des écrans d’ordinateurs mais aussi le plus souvent dans le coin supérieur droit de l’écran ou à l’arrière de celui-ci.

Les claviers à touches sont aussi prévu pour éliminer les champs électrostatiques (champ continu). En effet, chaque fois que vous appuyez sur la barre d’espacement le clavier se décharge en renvoyant à la terre les champs électrostatiques indésirables. Ces claviers sont aisément reconnaissables car il est inscrit sur la barre d’espacement du clavier « MPRII – Low radiation ».


Tableau reprenant la norme suédoise TCO

Champ électrique statique < ou = 500 V/m
Champ électrique de 5 Hz à 2 KHz Mesuré à 30 cm devant l’écran et à 50 cm tout autour : < ou = 10 V/m
Champ électrique de 2 KHz à 400 KHz Mesuré à 30 cm devant l’écran et à 50 cm tout autour : < ou = 1V/m
Champ magnétique de 5 KHz à 2 KHz Mesuré à 30 cm devant l’écran et à 50 cm tout autour : < ou = 2 mG
Champ magnétique de 2 KHz à 400 KHz Mesuré à 30 cm devant l’écran et à 50 cm tout autour : < ou = 0.25 mG

3° Respecter la disposition du corps de l’opérateur par rapport à son écran. Ce n'est donc pas le rayonnement de l'écran qui est le plus nuisible, mais celui du transformateur T.H.T. La firme Macintosh, productrice d'ordinateurs, dans sa revue Mac World de juin 90 (4) met les utilisateurs de ses propres ordinateurs en garde contre les effets toxiques possibles des champs à fréquences extrêmement basse (E.L.F.).

Ce problème, faut-il le souligner, est parfois bien plus grave pour d'autres marques d'ordinateurs. Des risques de fausses couches, de complications à l'accouchement, de troubles des règles, de fatigue excessive, etc. sont mentionnés dans l'article (5). Suite à ces remous, le maire de San Francisco a limité à 20 heures par semaine les prestations du personnel de la ville sur ordinateur.

Il est à souligner que même si il y a un mur ou une cloison entre les opérateurs, il faut respecter 1 m 30 de distance minimum de manière à empêcher le champ magnétique 50 Hertz d'agir dans le corps durant le travail. Ce champ magnétique étant lié à un mouvement de particules rien ne l'arrête !

Les entreprises demandent de plus en plus des conseils pour aménager correctement leurs postes de travail. Ils ont constatés que de nombreux problèmes apparaissaient chez les personnes occupants des postes de travail fixe faisant défaut (bureaux, services de contrôles de fabrication, etc. ).

Des symptômes de fatigue excessive, de vertiges, de nausées, de troubles de l'accommodation visuelle, d'hyper-nervosisme, d'intolérance au bruit, de troubles du sommeil se manifestaient notamment au cours du week-end. Ils ont mesurés les champs électriques et magnétiques au niveau de ces postes de travail et souvent, ils étaient très élevés (supérieurs à 20 V/m et supérieurs à 2,5 mG). Donc seul le respect des distances et le modèle d'écran peut vraiment vous protéger.

Aujourd’hui, les nouveaux écrans LCD (cristaux liquides) ne posent plus ces problèmes. Ces écrans ne rayonnent pas comme les écrans à tube cathodique. Mais ils sont aussi plus cher. C’est la raison pour laquelle encore peu de personnes s’équipent de ces systèmes.

4° En ce qui concerne le bureau ou l'espace dans lequel vous comptez installer votre ordinateur, un attention particulière doit être portée sur l'installation électrique. Idéalement, vous devez vérifier si votre ordinateur est correctement mis à la terre. La résistance de terre de votre installation électrique devrait se situer idéalement en dessous de 7 ohms. Ceci pour éliminer un maximum de champ électrique vers la terre et ainsi diminuer les causes de nervosité et de fatigue lorsque vous travaillez longtemps devant votre ordinateur.

En respectant ces quelques points, vous ne devriez pas dépasser 10 V/m à 50 cm en face de l'écran pour le champ électrique et 1 à 2 mG pour le champ magnétique (et souvent encore bien moins).

Remarque sur les perturbations des écrans cathodiques :

On démontre aujourd'hui que les ordinateurs peuvent être parasités par des champs magnétiques extrêmement faibles, sous une ligne à haute tension par exemple. A 5 milligauss (= 0,5 microtesla), certains moniteurs vidéo d'ordinateurs se mettent à scintiller au point de rendre le travail de l'opérateur très pénible (5).

Références bibliographiques

(1) Docteur Suzanne et Pierre Déoux. « L’écologie c’est la santé » Ed. Frison-Roche. 1993.

(2) Bioelectromagnetic Society. Thirteenth Annual Meeting Abstract Book, Salt Lake City, Utah, USA, June 23-27 (1991).

(3) European Bioelectromagnetics Association. Vth European symposium Brussels (Belgium), January 23-25 (1992).

(4) Paul Brodeur. "The Magnetic Fields Menace". Mac World, juin 1990 .

(5) Sandström M., Kjell Hansson Mild, Berglund A., “External power frequency magnetic field induced on computer monitors”, Behaviour and Information Technology, 1993 vol. 12, 6, p. 359-363.