Aux USA, des propriétaires d'habitations allèguent des préjudices physiques

Le 27 juillet 2001, sept propriétaires d'habitations introduisent une action en justice contre la société Charles Hayes Inc. suite à la présence d'une antenne relais de téléphonie mobile de 187 pieds de hauteur (57 mètres) à proximité de leur maison. Ils allèguent la dévaluation de leur propriété, des nuisances et des préjudices physiques à cause des radiations de micro-ondes. Ils requièrent une injonction d'enlèvement et des dommages et intérêts. Nous donnons ci-dessous des extraits de leur plainte.

Etat de l'Indiana, Comté St. Joseph
Cause n° 71C01-0107-CP
William Hicks et al. contre Charles S. Hayes et al.

Les faits : Nature et impact des pylônes de téléphonie mobile cellulaire

Un nombre croissant et varié d'études scientifiques des micro-ondes émises par les stations de base de téléphones cellulaires ou des pylônes a rapporté des effets perturbateurs sur la santé dans des zones relativement proches de ces pylônes.

Par exemple, une étude de générations de souris de laboratoire placées à proximité de pylônes d'antennes relais près de Thessalonika (Grèce) a montré des niveaux croissants de stérilité, jusqu'à ce qu'à la quatrième génération, les souris de l'étude ont montré une complète stérilité.

D'autres recherches ont démontré un nombre d'effets néfastes pour la santé, associés avec des antennes relais de téléphonie mobile (micro-ondes), comprenant l'affaiblissement du système immunitaire, des tumeurs, des troubles neurologiques, des problèmes d'apprentissage et de mémoire, des perturbations du sommeil, des maux de tête et même des éruptions cutanées.

La variété de symptômes énumérés ci-dessus est vraisemblablement expliquée par le fait que les radiations de micro-ondes à proximité de telles antennes relais interfèrent de façon semblable à celles par lesquelles les téléphones cellulaires interfèrent avec les avions commerciaux à l'atterrissage: elles entrent en conflit ou entrent en résonance avec (ou contre) les processus électriques essentiels des cellules humaines. Alors que dans un avion à l'atterrissage, on donne l'ordre d'éteindre les téléphones cellulaires, de tels ordres n'existent pas pour les humains vivant sous des stations de base à micro-ondes.

Des études scientifiques montrent déjà des incidences perturbatrices d'effondrements cellulaires précancéreux, comme le résultat de l'impact de micro-ondes; en fait les scientifiques ont observé des modifications de l'ADN associées aux micro-ondes, le véritable laboratoire de la vie...

Préjudices physiques dus aux nuisances

Sur informations et convictions, depuis que les défenseurs du pylône ont commencé à opérer, les émissions de micro-ondes déjà citées ont abouti à ce que les plaignants Hicks vivent et supportent les effets suivants: palpitations cardiaques, perte de vision périphérique, interférences auditives, maux de tête récurrents comprenant des migraines, pertes de mémoire à court terme et perturbations répétées du sommeil.

En plus des symptômes observés antérieurement, les plaignants vivent dans la peur de ruptures ou de modifications subcellulaires et de vieillissement cellulaire prématuré, un autre effet des radiations de micro-ondes rapporté dans la littérature scientifique…

Sur informations et convictions, depuis que les défenseurs du pylône ont commencé à opérer, les émissions de micro-ondes déjà citées ont abouti à ce que les plaignants Onninks vivent et souffrent des effets suivants: tumeurs multiples, perte de vision périphérique, affaiblissement du système immunitaire, maux de tête récurrents et migraines, troubles répétés du sommeil, problèmes glandulaires, perte de mémoire à court terme, allergie et fatigue chronique…

Sur informations et convictions, depuis que les défenseurs du pylône ont commencé à opérer, les émissions de micro-ondes déjà citées ont abouti à ce que les plaignants Barbers vivent et souffrent des effets suivants: perte de vision périphérique, interférences auditives, maux de tête récurrents, affaiblissement du système immunitaire, perte de mémoire à court terme, diminution de l'aptitude à l'étude, fatigue chronique, palpitations cardiaques et avortements…

Sur informations et convictions, depuis que les défenseurs du pylône ont commencé à opérer, les émissions de micro-ondes déjà citées ont abouti à ce que les plaignants Pennington vivent et souffrent des effets suivants: maux de tête récurrents, troubles répétés du sommeil, affaiblissement du système immunitaire et fatigue chronique…

Traduit de "No Place To Hide" avec nos remerciements et toute notre sympathie à Arthur Firstenberg